la belle brune

Bienvenue sur mon blog

24 mai, 2007

sociologie

Classé dans : Non classé — nailinassima @ 20:53

+sociologie dans Non classé 15px-Nuvola_apps_kate

40px-Socio_template dans Non classé Bienvenue sur le portail de

+15px-Nuvola_apps_kate

40px-Socio_template Bienvenue sur le portail de la sociologie de Wikipédia !

La sociologie est l’étude des phénomènes sociaux. C’est Sieyès qui le premier propose ce terme. C’est toutefois Auguste Comte qui lui donne son sens actuel. Même si, de Platon à Montesquieu, les études de nature sociologique sont anciennes, ce n’est qu’au milieu du XIXe que naît un ensemble systématique de travaux qui considèrent le social comme un domaine d’étude sui generis, notamment ceux de Alexis de Tocqueville, Karl Marx et Frédéric Le Play.

Il faut attendre le tournant du XXe siècle pour que la sociologie trouve une assise institutionnelle. De cette époque datent également les travaux qui forment encore le socle de la discipline, en particulier ceux de Max Weber, Georg Simmel et Émile Durkheim. Ces auteurs proposent, les premiers, des modèles d’intelligibilité et des protocoles d’enquête systématiques et cohérents entre eux pour étudier les phénomènes sociaux.

La sociologie est aujourd’hui une discipline diversifiée, à la fois dans ses objets, ses méthodes et ses paradigmes. On lui doit la mise au jour d’un ensemble de faits, comme les inégalités sociales devant l’école ou les facteurs sociaux du suicide. Discipline récente, elle est une source d’intelligibilité indispensable à la compréhension du monde contemporain.

N’hésitez pas à poster vos idées, vos critiques ou autres sur sa page de discussion.

+15px-Nuvola_apps_kate

25px-Calendar Article du mois : Le Capital

Karl Marx

magnify-clip

Karl Marx

Septième section : Accumulation du capital

Chapitre 23 : Reproduction simple

Pour produire de manière continue, le capitaliste doit continuellement retransformer une partie de ses produits en moyens de production. De ce fait, par le processus de production, le capitaliste produit et reproduit la force de travail. Ainsi, le capitaliste souhaite juste « limiter la consommation individuelle des ouvriers au strict minimum », afin que l’ouvrier puisse reproduire sa force de travail.

Aussi, si la plus-value est entièrement dépensée par le capitaliste, on assiste à un phénomène de reproduction simple : le capitaliste reproduit toujours le processus de production dans les mêmes mesures, il obtient ainsi une part constante de plus-value.

Chapitre 24 : Transformation de la plus-value en capital

En revanche, si le capitaliste ne dépense pas l’intégralité de la plus-value qu’il s’est approprié, il la capitalise, c’est-à-dire qu’il la réinvestit dans le processus de production, ce qui lui permettra par la suite d’en retirer une quantité croissante de plus-value. Ainsi, c’est grâce à cette capitalisation de la plus-value que se produit l’accumulation. Pour certains, le capitaliste doit donc pratiquer l’abstinence, c’est-à-dire qu’il doit s’efforcer de consommer le moins possible de la plus-value (il doit donc résister à l’envie de la consommation ostentatoire), afin de la capitaliser. « Si le prolétaire n’est qu’une machine à produire de la plus-value, le capitaliste n’est qu’une machine à capitaliser cette plus-value.»

Lire l’article …

[ Dérouler ]

Articles reconnus de qualité

+15px-Nuvola_apps_kate

25px-Nuvola_apps_mozilla Sociologue du mois

Jane Addams

magnify-clip

Jane Addams

Jane Addams est une réformatrice sociale nord-américaine, sociologue, philosophe et auteure. Elle est née à Cedarville, Illinois, le 6 septembre 1860 et décédée à Chicago, Illinois, le 21 mai 1935.

Sa mère mourut quand elle avait trois ans mais elle fut profondément influencé par son père qui avait la dure mentalité des Quakers. Addams fut diplômée du Séminaire de Rockford en 1881. Elle atteint alors le College féminin de médecine à Philadelphie mais fut obligée d’abandonner ses études après avoir eu une opération médicale. En 1888, au cours d’un voyage en Europe, Jane Addams et Ellen Starr visitèrent Toynbee Hall. Quand, Addams et Starr retournèrent à Chicago en 1889, elles décidèrent de commencer un projet similaire à Chicago. Addams et Starr aménagèrent à Hull House le 18 septembre 1889 dans ce qui devint le premier des centres sociaux américains. Jane Addams est devenu alors la créatrice de l’Aide sociale publique aux États-Unis.

En 1909, elle fut membre fondatrice de l’Association Nationale pour l’Avancement des Personnes Colorées. L’année suivante, elle devint la première femme présidente de la Conférence nationale du travail social et en 1911 elle aida à la création de la Fédération Nationale des Settlements.

Militante du droit de vote des femmes, Addams était vice-présidente de l’Association Nationale Américaine pour le Droit de vote des Femmes (1911-1914). Elle soutint Theodore Roosevelt et le Parti Progressiste en 1912 aux élections présidentielles. Certains de ses amis critiquaient ce soutien devant le programme de politique étrangère assez agressif et son manque de volonté pour supporter ouvertement les droits civils des Afro-Américains.

lire la suite …

de Wikipédia !

La sociologie est l’étude des phénomènes sociaux. C’est Sieyès qui le premier propose ce terme. C’est toutefois Auguste Comte qui lui donne son sens actuel. Même si, de Platon à Montesquieu, les études de nature sociologique sont anciennes, ce n’est qu’au milieu du XIXe que naît un ensemble systématique de travaux qui considèrent le social comme un domaine d’étude sui generis, notamment ceux de Alexis de Tocqueville, Karl Marx et Frédéric Le Play.

Il faut attendre le tournant du XXe siècle pour que la sociologie trouve une assise institutionnelle. De cette époque datent également les travaux qui forment encore le socle de la discipline, en particulier ceux de Max Weber, Georg Simmel et Émile Durkheim. Ces auteurs proposent, les premiers, des modèles d’intelligibilité et des protocoles d’enquête systématiques et cohérents entre eux pour étudier les phénomènes sociaux.

La sociologie est aujourd’hui une discipline diversifiée, à la fois dans ses objets, ses méthodes et ses paradigmes. On lui doit la mise au jour d’un ensemble de faits, comme les inégalités sociales devant l’école ou les facteurs sociaux du suicide. Discipline récente, elle est une source d’intelligibilité indispensable à la compréhension du monde contemporain.

N’hésitez pas à poster vos idées, vos critiques ou autres sur sa page de discussion.

+15px-Nuvola_apps_kate

25px-Calendar Article du mois : Le Capital

Karl Marx

magnify-clip

Karl Marx

Septième section : Accumulation du capital

Chapitre 23 : Reproduction simple

Pour produire de manière continue, le capitaliste doit continuellement retransformer une partie de ses produits en moyens de production. De ce fait, par le processus de production, le capitaliste produit et reproduit la force de travail. Ainsi, le capitaliste souhaite juste « limiter la consommation individuelle des ouvriers au strict minimum », afin que l’ouvrier puisse reproduire sa force de travail.

Aussi, si la plus-value est entièrement dépensée par le capitaliste, on assiste à un phénomène de reproduction simple : le capitaliste reproduit toujours le processus de production dans les mêmes mesures, il obtient ainsi une part constante de plus-value.

Chapitre 24 : Transformation de la plus-value en capital

En revanche, si le capitaliste ne dépense pas l’intégralité de la plus-value qu’il s’est approprié, il la capitalise, c’est-à-dire qu’il la réinvestit dans le processus de production, ce qui lui permettra par la suite d’en retirer une quantité croissante de plus-value. Ainsi, c’est grâce à cette capitalisation de la plus-value que se produit l’accumulation. Pour certains, le capitaliste doit donc pratiquer l’abstinence, c’est-à-dire qu’il doit s’efforcer de consommer le moins possible de la plus-value (il doit donc résister à l’envie de la consommation ostentatoire), afin de la capitaliser. « Si le prolétaire n’est qu’une machine à produire de la plus-value, le capitaliste n’est qu’une machine à capitaliser cette plus-value.»

Lire l’article …

[ Dérouler ]

Articles reconnus de qualité

+15px-Nuvola_apps_kate

25px-Nuvola_apps_mozilla Sociologue du mois

Jane Addams

magnify-clip

Jane Addams

Jane Addams est une réformatrice sociale nord-américaine, sociologue, philosophe et auteure. Elle est née à Cedarville, Illinois, le 6 septembre 1860 et décédée à Chicago, Illinois, le 21 mai 1935.

Sa mère mourut quand elle avait trois ans mais elle fut profondément influencé par son père qui avait la dure mentalité des Quakers. Addams fut diplômée du Séminaire de Rockford en 1881. Elle atteint alors le College féminin de médecine à Philadelphie mais fut obligée d’abandonner ses études après avoir eu une opération médicale. En 1888, au cours d’un voyage en Europe, Jane Addams et Ellen Starr visitèrent Toynbee Hall. Quand, Addams et Starr retournèrent à Chicago en 1889, elles décidèrent de commencer un projet similaire à Chicago. Addams et Starr aménagèrent à Hull House le 18 septembre 1889 dans ce qui devint le premier des centres sociaux américains. Jane Addams est devenu alors la créatrice de l’Aide sociale publique aux États-Unis.

En 1909, elle fut membre fondatrice de l’Association Nationale pour l’Avancement des Personnes Colorées. L’année suivante, elle devint la première femme présidente de la Conférence nationale du travail social et en 1911 elle aida à la création de la Fédération Nationale des Settlements.

Militante du droit de vote des femmes, Addams était vice-présidente de l’Association Nationale Américaine pour le Droit de vote des Femmes (1911-1914). Elle soutint Theodore Roosevelt et le Parti Progressiste en 1912 aux élections présidentielles. Certains de ses amis critiquaient ce soutien devant le programme de politique étrangère assez agressif et son manque de volonté pour supporter ouvertement les droits civils des Afro-Américains.

lire la suite …

Laisser un commentaire

 

La Saga de l'Espace |
Total nosense |
llectures 2012 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vickie Kappler
| Textes et Peintures Digital...
| storyfiction